La pêche dans l’Aube pour les personnes en situation de handicap

La pêche dans l’Aube pour les personnes en situation de handicap

Le canal de la Haute Seine, situé dans l’Aube, est un écrin de verdure à proximité de troyes et de son agglomération : situation idéale pour les personnes en situation de handicap pour venir profiter d’une bouffée d’oxygène et de pratiquer la pêche l’éspace d’une demi-journée ou d’une journée.

La pêche dans l’aube et le handicap : c’est possible !

Le canal de la Haute Seine posséde toutes les infrastructures nécessaires pour que la journée se déroule dans les meilleures conditions et que le poisson soit au rendez vous :

  • un parking à proximité
  • un accès bétonné
  • un secteur sécurisé
  • une voie ombragée
  • une densité de poisson intéressante

Un site presérvé

Facile et agréable, c’est un endroit parfait pour tous en raison du peu d’obstacles et de la population de poissons. Les brochets sont très présents dans le canal, le biotope est idéal pour leur reproduction. Les perches ne sont pas en reste, sans parler des chevaines extrémement actifs en surface mais il faudra savoir ruser et se faire discret pour berner ces poissons extrémement malins. Sensations et réflexion seront au rendez vous.

Une belle perche prise par une personne en situation de handicap dans l'aube sur le canal de la haute seine

Un secteur pêchable toute l’année

A l’ouverture, différentes téchniques seront possibles mais la meilleure selon moi est le Power Fishing. Trés efficace sur les brochets sortant de fraie, cette pêche active permettra de déclencher l’agressivité de ces prédateurs souhaitant refaire leurs réserves. Puis les beaux jours arrivant, les poissons se placent et les herbiers font leur apparition. A cette période toutes les pêches sont possibles. L’arrivée de l’été et de la chaleur permettront des pêches de surface : montée d’adrénaline garantie !

A partir de Septembre les possibilités sont infinies : les poissons préparent la saison hivernale pour notre plus grand bonheur. Toutes les techniques sont éfficaces mais il faudra savoir s’adapter. Enfin l’hiver, la température de l’eau baissant et l’activité des poissons diminuant : cette période necessitera patience et minutie. On n’est jamais a l’abri de belles surprises.